Quelques remarques sur le référencement

LINK, disponible sur FlickrJ’ai posé quelques questions sur le référencement à Jérôme Mongeau, consultant et spécialiste en la matière, qui m’a également interrogé sur les défis du travail autonome. Vous pouvez lire mes réponses ici.

En gros, comment définirais-tu le référencement?

J’ai eu mon premier contact avec le référencement avant même d’entendre parler d’Internet. Mes parents venaient d’emménager à Rimouski et ma mère était rapidement devenue amie avec la voisine. Cette voisine avait un fils de mon âge et elles se sont dit qu’on deviendrait ami. Elle m’emmena chez eux pour nous présenter. J’ai donc été référé à son fils comme ami potentiel. La conversion a pris 30 secondes.

Les deux ingrédients actifs du référencement sont la pertinence et la confiance. J’avais son âge et nos mères étaient amies, c’est de tout ce qu’on avait besoin pour l’amitié.

Sur le web, lorsqu’une entreprise fait du référencement, elle fait dire ceci à Google : voilà un site pertinent à présenter à mon utilisateur et dont j’ai confiance. L’idée c’est d’aider Google à nous référer à sa clientèle.

Quels sont les principaux points dont il faut se préoccuper pour bien se positionner sur le Web?

La pertinence

Dans mon cas c’était simple, deux gars de 8 ans et demi, ça devient ami.

Pour bien se positionner sur le Web, il faut démontrer que vous êtes la meilleure réponse à une requête. Pour cela, vous devez vous assurer de l’accessibilité à votre information. Les gens doivent pouvoir vous lire sur une télévision autant que sur une montre et Google. Ensuite, vous devez montrer à quelle question vous répondez en utilisant le bon vocabulaire.

  • Pensez aux plateformes mobiles
  • Structurez bien vos pages
  • Choisissez bien vos titres
  • Utilisez les mots qui répondent à la question du client (discrètement!)

La confiance

Mon nouvel ami a vu le lien entre moi et ma mère, ensuite entre ma mère et la sienne et s’est dit « J’ai confiance ». Plus vous serez reliés de près à une source de confiance (dans ce cas-ci, sa mère), plus on vous inculquera de la confiance avant même que vous ayez dit un mot.

L’idée est donc de faire comprendre à Google que vous êtes connectés (par ces fameux backlinks) à des sources dont il a déjà la confiance. C’est pour cette raison que c’est de plus en plus la qualité et non la quantité de liens qui compte.

Donc faites des liens vers des sites de confiance et trouvez le moyen de vous connecter à leur réseau. Pour cela il ne faut pas se préoccuper de liens dans le sens d’hyperlien Web, mais de lien dans le sens de « reliant » le réseau.

Est-ce que l’achat d’AdWords ou de pub Facebook ou LinkedIn vaut la peine pour les petites entreprises?

Pour les petites entreprises, je considère que ce sont des stratégies efficientes, mais qui doivent rester éphémères. C’est très très très cher d’acheter ses visiteurs, mais c’est rapide. Cela vous donne donc l’opportunité de faire des ventes rapidement, de tester votre marché et de pratiquer vos conversions.

Le désavantage : la publicité ne vous crée pas de connexions et vous restez dépendants de ces sources. À long terme, chaque client vous reviendra beaucoup moins cher avec des stratégies organiques comme le référencement, l’email marketing, les réseaux sociaux et autres.

Un autre bon moment pour l’achat de publicité : à certain moments clés de l’année ou certaines fêtes. C’est comme boire un café avant un « rush » de travail dans une journée. Attention de ne pas trop en boire, alternez avec du thé et buvez beaucoup d’eau.

Consulter le blogue de Jérôme Mongeau.

Marc

Quelques remarques sur le référencement by