Mesurer la portée de son contenu

tracesPeu importe la fonction d’un site Web, il est toujours utile d’en mesurer la fréquentation, voire le comportement des visiteurs. Je vous propose aujourd’hui deux outils permettant le suivi des visites et qui donnent des informations importantes sur la portée du contenu et des publications sur les réseaux sociaux.

Un site Web demande un investissement de temps et d’argent non négligeable, il peut donc être une bonne idée de tenter de maximiser celui-ci. La fréquentation d’un site n’est pas magique et repose sur plusieurs éléments: référencement, qualité de l’expérience d’utilisation, promotion efficace des contenus, etc. Je n’entrerai pas dans ces sujets aujourd’hui (mais j’y reviendrai certainement), pour plutôt mettre l’accent sur la mesure de la fréquentation, qui donne souvent de bons indices pour les orienter.

Suivre la fréquentation d’un site Web

Suivre la fréquentation d’un site Web est la seule façon de mesurer sa portée, ainsi que celle des actions promotionnelles qu’on peut mener sur le Web. Le suivi de fréquentation est un vaste sujet qui peut rapidement devenir très complexe et raffiné. Je ne propose ici que quelques métriques ainsi qu’un outil (il y en a d’autres, dont plusieurs intégrés directement dans les gestionnaires de contenu, dont WordPress, à vous de voir celui qui vous convient le mieux), Google Analytics.

Google Analytics est gratuit, il suffit de se créer un compte, ou simplement de s’en activer un si on possède déjà un compte Google. En inscrivant son site, on dispose d’un code de suivi qu’on intègre ensuite dans l’en-tête des pages, juste avant de fermer la balise <head> (ou encore dans la case prévue à cet effet dans de nombreux thèmes WordPress). Une fois cette opération faite, Google Analytics commencera à récolter les informations sur la fréquentation du site Web. Google Analytics s’est grandement raffiné au cours des années et propose maintenant des possibilités complexes de segmentation et de croisement des données. Si vous désirez vous perfectionner en ce sens, vous pouvez suivre les cours gratuits donnés par Google (en anglais), qui peuvent même mener à une certification.

Pour faire court, voici quelques éléments que vous voudrez regarder et monitorer dans le long terme. Je suggère de prendre le « pouls » du site environ une fois par mois, ou encore à chaque fois qu’on fait une action particulière (publier et promouvoir un article, lancer un concours, envoyer une infolettre, etc.).

  • Le nombre de visites;
  • Le nombre de visites uniques : soit le nombre visiteurs, peu importe qu’ils soient venus une ou plusieurs fois;
  • Le nombre de pages vues : ce point est important en ce qu’il permet de voir si les visiteurs naviguent le site ou font seulement rebondir sur une seule page;
  • Le temps passé sur le site : encore une fois, une mesure pour savoir si les visiteurs prennent le temps de lire le contenu ou naviguent rapidement et à l’aveugle;
  • Le taux de rebond : il s’agit de la proportion de visiteurs ayant accédé au site pour le quitter rapidement ensuite, sans le visiter de façon significative;
  • Les mots-clés utilisés dans les recherches : permet de voir sur quels thèmes le site se positionne et, éventuellement, de développer une stratégie de mots-clés et de positionnement adaptée (tant pour structurer les pages que, peut-être, pour acheter des mots-clés, notamment des AdWords avec Google);
  • Les pages les plus fréquentées : normalement, on retrouvera l’accueil et la page contact dans les premières positions. On peut voir les contenus les plus intéressants pour les visiteurs ainsi que l’impact d’un article suite à sa publication;
  • Les sites référents : permet de voir de quels sites provenaient les visiteurs qui ont cliqué sur un lien menant au vôtre.

analytics

Outre ces quelques métriques, Google Analytics permet d’élargir la période d’analyse sur plusieurs mois (voire des années), de croiser des périodes et des métriques, ce qui permet de cibler des groupes d’utilisateurs de façon assez poussée. Ultimement, ces informations peuvent être intéressantes pour développer et ajuster des stratégies de mise en marché, par exemple pour les sites transactionnels.

Je mentionnerai également que Google Analytics peut aussi faire le suivi des infolettres produites à partir du site MailChimp. Lorsque les deux plateformes sont liées (à partir du panneau de contrôle de MailChimp, allez dans la section Account/Intergrations et suivez les indications), les campagnes créées dans Mailchimp pourront être suivies dans Google Analytics, qui permettra de pister le comportement des visiteurs ayant accédé au site à partir de l’infolettre.

bitlyMesurer la portée de la promotion sur les réseaux sociaux

Le même principe s’applique aux réseaux sociaux, bien que les métriques soient différentes (et varient selon les réseaux, bien entendu). Même si c’est la métrique la plus évidente, il faut se méfier du nombre d’adhérents sur Twitter ou encore de « J’aime » sur une page Facebook. Au mieux, il s’agit d’une adhésion faite sur le moment, au pire de fausses adhésions comme il est possible d’en acheter des milliers sur Twitter pour pas trop cher.

Il est préférable de se fier aux interactions comme les mentions, partages, retweets et commentaires comme indicateurs d’un intérêt pour une publication et, bien entendu, au nombre de clics sur celle-ci. À ce sujet, l’outil en ligne Bit.ly s’avère très utile et ce, à plusieurs égards. En plus de permettre de réduire une adresse, Bit.ly enregistre le nombre de clics faits sur cette nouvelle adresse et note à partir de quel réseau provenaient ces clics. Il suffit simplement de se créer un compte pour enregistrer toutes les adresses que l’on crée (le site permet de le faire de façon anonyme, mais les statistiques ne sont alors pas accessibles).

Rappelez-vous qu’établir une présence Web efficace prend du temps et doit suivre un processus itératif. En gardant toujours en tête les objectifs principaux du site Web, on établit une stratégie qu’on met en oeuvre grâce à différents outils, puis on mesure la portée de ces actions pour ajuster ensuite la stratégie. Faites des mesures à chaque mois, puis des bilans trimestriels pour voir la progression générale des résultats de vos efforts.

Marc

Mesurer la portée de son contenu by